ROGUE ONE, A Star Wars Story : Ça va trop loin ?

Vous aimez ? Partagez !

Après son rachat par Disney, la saga Star Wars est revenue sur les écrans avec un tant attendu épisode VII en Décembre dernier. Cette année encore, la compagnie vous offre un cadeau de Noël, et voilà que débarque ce qui semble être l’épisode 3.5 de la saga, Rogue One : A Star Wars Story, le 14 Décembre 2016.

La toute dernière bande annonce, sortie aujourd’hui même !

Dans une période de guerre civile, les populations doivent faire face à la nouvelle arme de l’Empire, l’Étoile Noire. Cette nouvelle arme fait également office de base militaire, elle est capable d’anéantir des planètes entières. Agissant pour le compte de l’Alliance rebelle, Jyn Erso est chargée d’en voler les plans, aidée par son coéquipier le capitaine Cassian Andor et par une équipe de mercenaires ainsi que par un ancien droïde impérial.

Si la majorité du public est déjà amoureuse de ce film, le reste de la fan-base râle et proclame qu’ils n’iront jamais voir ce film au cinéma parce que « ça part trop loin ».

4
La Résistance. Au centre, les deux protagonistes, Jyn Erso et Cassian Andor.

1. On sait déjà ce qui arrive, le film n’a aucun intérêt pour la franchise !
Et ? C’est justement le principe. On sait que les plans de l’Etoile Noire sont livrés à la Résistance, l’enjeu de ce film est de nous montrer comment mais surtout par qui. Pourquoi s’empêcher de créer de nouveaux personnages et d’ouvrir de nouveaux horizons pour la franchise ? On connaît déjà les Sith et les Jedi, Rogue One nous promet des personnages différents ! Des pilotes, des fous de la gâchette, une espionne, un moine guerrier qui croit en la Force mais qui n’est pas un Jedi ? Cool !

Jyn Erso, l'héroîne de l'épisode spin-off.
Jyn Erso (Felicity Jones), l’héroïne du spin-off.

2. Y en a marre de tout ces personnages féminins dans les rôles titres ! 
Et bien, non. Il n’y a clairement pas assez de représentation féminine dans Star Wars. L’épisode VII nous a introduit Rey, et ce n’est que le début. (L’ancien univers étendu avait de bons personnages féminins… Mais qui connaît réellement toutes ces histoires annexes ? Le public lambda ne connaît Mara Jade Skywalker, et c’est dommage.) Mais pour en revenir à Rogue One, Jyn Erso est une héroïne comme on devrait en voir plus souvent : Rebelle, forte, un peu sauvage sur les bords, et pas simplement réduite au statut de love interest. Qu’elle soit une femme n’a aucune importance dans le scénario, ce n’est pas son genre qui la détermine. Elle est au cœur de l’action, parce que ça ne peut être qu’elle. (Daddy issues oblige.) La diversité de personnages manque cruellement dans la saga, votre testostérone ne va pas souffrir de voir une femme dans le rôle titre.

L'Empire galactique, le vrai antagoniste dans cette histoire.
L’Empire galactique, le vrai antagoniste dans cette histoire.

3. Disney veut nous pomper notre fric et tout ces nouveaux épisodes ruinent la saga.
On est pourris gâtés, voilà ce qui se passe… La sur-production américaine ne va pas changer de si-tôt ! Si ce n’est pas Disney qui pompe le fric avec Star Wars, ce sera une autre compagnie avec une autre franchise. Mais alors quelle est la limite à respecter avant que trop soit trop ? Rogue One marque-t-il le début de la fin pour Star Wars ? Avec une politique de sur-production pour faire plaisir aux fans, la saga devient-elle moins culte ? C’est une possibilité, il n’est pas question de le nier…

haters-gonna-hate

Mais ne perdez pas espoir ! Rogue One reste un film spin-off, ça ne peut donner qu’un coup de frais à la saga et même attirer de nouveaux spectateurs qui n’ont pas le courage de se frotter aux épisodes de la série principale. (Pour le moment…) Pas besoin de tout connaître de A à Z pour le spectateur lambda ! Tout le monde sait qui est Dark Vador, ce qu’est l’Etoile noire, et que l’Empire et les Rebelles se tapent dessus.

La richesse de la saga est de taille avec son univers étendu, mais depuis que George Lucas a vendu ses droits, Disney doit en construire un nouveau. Alors oui, on sait que les plans parviennent à arriver à Leia et alors ? Cela ne gâchera pas l’expérience qu’offre le film. Certains découvrent, d’autres sont satisfaits d’une histoire entre deux épisodes qui a un intérêt scénaristique. Inquiétez vous plutôt du spin-off sur Han Solo, qu’est-ce que ça peut apporter à l’histoire ? A suivre donc.

(Visited 143 times, 1 visits today)

Emilie Barraud

La procrastination personnifiée.

Une pensée sur “ROGUE ONE, A Star Wars Story : Ça va trop loin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *