Le Sanda : un nouveau style de boxe?

Vous aimez ? Partagez !

Le Sanda aussi appelé « sanshou » est une boxe récente en France et en plein essor.

Elle connait un certain succès grâce à sa combinaison de quatre techniques principales.

Cette boxe se différencie des autres boxes car elle n’utilise pas seulement les poings et les pieds.

Elle permet de travailler les poings, les pieds mais aussi les saisies et les projections.

Quatre techniques propres aux arts martiaux chinois,utilisées et combinées durant les affrontements :

  1. Shuai (les projections, les techniques de luttes)
  2. Da (techniques de frappes, les coups de poing)
  3. Na (Techniques de saisies, de clés)
  4. Tui (les coups de pied)

Le mélange de ces quatre techniques font de cette boxe une boxe complète et qui permet l’élaboration de stratégies variées et complexes.

La pratique du Sanda en competition autorise Le KO.

Les competitions

La pratique du Sanda permet d’améliorer sa condition physique.

On y  travaille l’endurance, la vitesse d’exécution, la puissance et la précision des techniques et des enchainements grâce à des exercices variés avec les pattes d’ours, des paos, des boucliers et sac de Frappe.

Les blocages et les déplacements sont également travaillés.

  • L’aire de combat :

Le Sanda se distingue aussi des autres sports de combats par son aire de compétition.

Ici il ne s’agit pas d’un ring ni d’un tatami classique.

La surface utilisée est un carré d’on la longueur d’un coté mesure huit mètres, elle surélevé d’environ 80 centimètres par rapport au sol.

On retrouve aussi des matelas de protection évitant les blessures en cas de projections ou de chutes.

  • L’équipement des compétiteurs:

Les boxeurs portent un casque et un plastron obligatoires, des gants.

(Visited 24 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *