L’adoption internationale en pleine chute vertigineuse

Vous aimez ? Partagez !

Depuis une dizaine d’années le nombre d’adoptions dans le monde entier est en chute. Ce n’est pas à cause des demandes qui restent toujours constantes mais à cause des offres qui sont de moins en moins nombreuses. Les principaux pays d’origine des enfants adoptés ont durci les critères auxquels sont soumis les parents.

L’adoption en quelques chiffres :

  • Dans les 24 pays qui adoptent le plus (Etats-Unis, Espagne, France, Italie, Canada…), le nombre d’adoptions de mineurs est passé d’environ 45000 à 11000 en 10 ans.
  • Les Etats-Unis, qui sont un des pays qui adopte le plus, a pourtant divisé son nombre d’adoptions par 3 entre 2004 et 2014.
  • La Chine, le pays le plus important « donneur » d’enfants, est passé de 13418 enfants en 2004 à 2770 enfants adoptés en 2014.
  • La France qui adoptait 4079 enfants en 2004 adopte 4 fois moins d’enfants aujourd’hui.

Les critères d’adoption : 

La Chine (mais elle n’est pas la seule) demande que les couples étrangers soient hétérosexuels (mariés), en bonne santé mais surtout qu’ils gagnent minimum 26000 euros par an ! Cela ne permet plus à un bon nombre de couples de faire la demande.

De plus, les couples ne peuvent généralement plus s’adresser directement aux orphelinats ou aux autorités locales mais doivent passer par une agence officielle ce qui complique de beaucoup les procédures.

Finalement, depuis une dizaine d’années, l’adoption est beaucoup mieux encadrée. Est-ce positif ou négatif ?

Les raisons de ce durcissement des critères :

Le but des autorités est noble. Il vise à réduire le trafic d’enfants de par le monde. L’adoption internationale est prévue seulement en dernier recours.

Aujourd’hui la plupart des enfants adoptés sont particuliers. Ils ont des besoins spécifiques (lorsqu’ils ont des pathologies) et ils sont généralement plus âgés. Vouloir adopter un nourrisson en parfaite santé devient utopique.

(Visited 27 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *