La publicité, nous manipule-t-elle?

Vous aimez ? Partagez !

Le neuromarketing : la science au service de la manipulation ? Il ne vous est jamais arrivé d’être dans un magasin en train de regarder et finir par acheter 2 ou 3 produits, seulement parce que la publicité, l’image ou la description sont assez convaincantes, même si vous n’avez rien besoin d’acheter ?

De plus en plus, on trouve la publicité partout : dans la rue, dans les cinémas, dans les supermarchés, dans les journaux, et même à l’université ! Cependant, il faut absolument une publicité divertissante et convaincante pour attirer le plus grand nombre de consommateurs, et ça est fait grâce à des techniques de manipulation qui prouvent que nous sommes toujours sous les effets persuasifs de la publicité.

capture-decran-2011-03-05-a-19-41-33-e1299350552995

Le vocabulaire utilisé

On voit dans les yaourts ou dans certains produits alimentaires des mots comme « coenzymes », « prorétinol actif » et, en fait… Qui sait qu’est-ce que c’est ça ? Probablement, moins d’un 30% des consommateurs. Cependant, ce genre de mots donne au produit un caractère technique que l’on associe à un avantage. Tous ces mots nous paraissent de très bonnes qualités qui vont améliorer notre santé et… Voilà ! On achète le produit.

Businessman drawing business marketing concepts with chalk

L’utilisation d’images de personnes célèbres

« J’ai acheté ça parce que Beckham l’utilise aussi, donc ça doit être bon »
Depuis les années 90, beaucoup d’entreprises et de campagnes publicitaires ont utilisé la photo d’une personne très connue pour attirer les consommateurs vers leur produit. On a beaucoup d’exemples, surtout avec les produits L’Oréal ou Coca-cola, qui ont obtenu une notoriété mondiale grâce à ce type de publicité.

lk2lghk8mdu-kgxccgopvlmohsu550x413

Le conditionnement associatif du consommateur

Il s’agit dans ce cas-là de vendre un produit, pas grâce au produit lui-même, mais à sa signification dans la société. On peut s’inclure dans un groupe d’amis simplement par le fait d’avoir telle ou telle chose. Ce type de manipulation de la publicité fonctionne surtout avec les enfants : qui d’entre nous n’a jamais demandé un jouet parce qu’un ami l’avait aussi ? En plus, les enfants ont un grand poids dans les dépenses de l’économie familiale, donc une grande partie de la publicité de nos jours est dirigée vers eux.

o-catalogue-jouets-570

Les promesses et les appels aux émotions du consommateur

C’est le titre qui vend le produit, presque plus que les images, donc si on est attiré par une promesse et, en plus, on a une réaction émotionnelle, le plus probable, c’est d’obtenir la vente d’un certain objet. Dans la majorité des cas, on se sent rassurés par les promesses et les caractères prédéfinis des produits : des céréales qui nous promettent de maigrir, une voiture qui est très fiable, même dans une autoroute compliqué, etc.)

barre-de-cereales-chocolat-fitness

On peut donc voir que le but de la publicité, c’est de nous créer des besoins en montrant une image de nous très éloignée de la réalité. N’oubliez pas que la meilleure manipulation c’est celle dont on ne se rend pas compte !

(Visited 134 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *