Fermeture du musée de l’érotisme à Paris!

Vous aimez ? Partagez !

Crée en 1997 par Alain Plumey et Joseph Khalifa au cœur du quartier houleux de Pigalle, ce musée plus que critiqué aura finalement mis clef sous la porte.

Que renferme ce musée?

les-maisons-closes-parisiennes-des_1-diaporama
Maison close

Le musée de l’érotisme est un lieu atypique plutôt particulier qui a attiré en son temps des touristes téméraires et curieux. Pourquoi ne pas se promener dans ce lieu dédié à l’art contemporain érotique pour raviver vos passions? Vous auriez pu découvrir des œuvres sensuelles des cinq continents. En réalité, pendant les voyages de ses deux fondateurs, ceux-ci ramenaient des objets hétéroclites trouvés. Quelle n’était pas leur bonne idée que de ramener ces objets afin de constituer une collection de plus de 2000 pièces! Pour le plaisir des yeux, les visiteurs ont contemplé les expositions permanentes tel que:                                     -Les compilations d’œuvres photographiques, documents sur les maisons closes à partir du XIXe siècle.                                                             -Des objets sur la fécondité, la fertilité                                                                                                                                              -L’art populaire érotique                                                                                                                                                                     Tandis que les expositions temporaires dévoilaient des artistes internationaux. On retiendra les expositions sur le dessinateur André-françoic Barbe en encore sur l’artiste Symon qui compose des scènes de corps burlesques.

Pourquoi une fermeture si brutale?

Le musée a connu au cours de ce siècle instable rythmé par les nombreux attentats dans la capitale une baisse de fréquentation. Les touristes ne se déplacent plus en masse pour apprécier, étudier les « petits plaisir de la vie » dans une telle structure. Ensuite, Alain Plumey et Joseph Khalifa n’ont pu renouveler leur bail ce qui sonnera la fin du musée si agréable à observer!

Conséquences 1294802-vente-encheres-collections-musee-erotisme

La fermeture définitive aura engendré une mise au enchère le 06 Novembre 2016, 6 avenue Hoche à Paris. Tous les objets ont été mis en vente de 30 à des milliers d’euros. Goodbye les dessins de Wolinski provocateurs, le fameux tableau d’Alex Varenne d’une Joconde dénudée,…  La mise aux enchères aura atteint un montant total de 450000 euros, un vrai succès! On peut dire que cette journée aura rassemblé bon nombre d’amateurs incapables de se séparer de cet art si particulier qu’est l’érotisme.

 

 

 

 

(Visited 100 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *