Fanfiction : plagiat ou pas ?

Vous aimez ? Partagez !

stop-plagiarism-stop-sign

Avec le succès grandissant du genre de la fanfiction, une histoire créée par des fans pour les fans, se pose la problématique des droits d’auteur. Peut-on crier au plagiat quand on est auteur de fanfictions ?

La réponse est sujette aux controverses. Oui et non. Peut-être. La vérité, c’est que d’un point de vue légal, les auteurs de fanfictions n’ont absolument aucun droit sur leurs « œuvres. »

Rien ne vous appartient

Alors oui, vous avez écrit une histoire de plus de cent mille mots à la sueur de votre front. Vous avez passé des heures à vous tracasser sur la situation dans laquelle vous avez fourrés vos personnages, et vous embêtez vos lecteurs avec des fins de chapitres atrocement sadiques… Vous avez tout d’un auteur, à la différence que vous écrivez sur une œuvre préexistante. Autrement dit, rien ne vous appartient : ni les personnages, ni les lieux dans lesquels ils évoluent (si c’est un univers fantastique).

Une atteinte aux droits d’auteurs

Pire que cela, le genre de la fanfiction en lui-même est une atteinte aux droits d’auteurs. Considérez donc qu’elle n’est en fait tolérée et tolérable par la justice que si l’auteur autorise la création de fanfictions sur son/ses œuvre(s), si lui et tous les ayants-droit sont cités dans votre texte (on l’appelle communément le disclaimer) et enfin, que l’auteur de fanfictions renonce au droit de gagner de l’argent grâce à sa production.

Malgré ça, un auteur a la possibilité d’intenter un procès à l’apprenti de la fanfiction, et il aura tous les droits de le faire. La fanfiction est loin d’atteindre ses lettres de noblesse…

 

(Visited 33 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *