Déouvrez le Twirling !

Vous aimez ? Partagez !

 

Sport très méconnu et qui est pourtant une discipline olympique, le Twirling demande de la rigueur, de la pratique et une certaine confiance en soi.

De la gymnastique, du théâtre et de la danse

Autant de disciplines que nous connaissons et qui sont réunies en un seul et même sport : le Twirling bâton. Mêlant danse et gymnastique rythmique, le Twirling se distingue des majorettes par son aspect compétitif et pluridisciplinaire. Il s’agit ainsi de monter une chorégraphie d’environ une minute trente, fondée sur des mouvements empruntés à la gymnastique rythmique et l’agilité des doigts et du poignet.

Pas aussi simple que ça en a l’air !

Si vous avez en tête l’image d’une majorette qui fait bouger son bâton en tapant des pieds à la manière des militaires lors du défilé du 14 juillet, vous avez tout faux ! Il existe de nombreuses compétitions (c’est même une discipline olympique) qui permettent d’évaluer les athlètes. Comme pour l’équitation, il y a différent grades à passer pour s’élever au niveau national, puis international. Dans le cas du Twirling, il y a trois grades : National 3, 2, puis 1. Dans l’ordre décroissant puisqu’on commence à N3 pour finir en N1, le niveau le plus élevé et le plus convoité!

Une discipline exigeante et rigoureuse

Loin de moi l’idée de vous décourager à commencer à pratiquer, mais si vous voulez passer les grades et vous sélectionner pour les régionales puis pour les nationales, il va falloir vous armer de patience et devenir de véritables perfectionnistes du maniement du bâton. C’est accepter d’avoir des bleus partout sur les bras (si, si), de prendre des cours de danse, et au-delà de ça, de vous lever parfois à 3h du matin les dimanches pour pouvoir vous rendre dans des villes dont vous ne soupçonniez pas l’existence, parce qu’il faut être sur place à 8h, même si vous ne passez qu’à 13h.

Mais le Twirling reste, à mon sens, un sport vraiment sympa et si vous tombez sur un bon club, compétitif mais quand même assez convivial, c’est vraiment génial et enrichissant.

Si vous n’êtes toujours pas convaincus de la complexité de la discipline, je vous invite à regarder une vidéo des champions du monde en titre, qui sont japonais : Keisuke Komada et Tomoe Nishikaki.

(Visited 36 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *